La campagne Fini la fourrure a été lancée par la SPCA de Montréal et l’Association pour la protection des animaux à fourrure (APFA) avec le soutien des Cosmétiques LUSH. Cette campagne a pour but de sensibiliser les acheteurs et le grand public et d’inciter les gouvernements à s’impliquer davantage dans la réglementation entourant le commerce de la fourrure. « Les animaux élevés sur des fermes à fourrure ne bénéficient pas d’une protection juridique suffisante : la loi et l’industrie de la fourrure les considèrent comme des marchandises », a précisé Alanna Devine, directrice de la défense des animaux à la SPCA de Montréal. « Étant donné l’utilisation actuelle de la fourrure dans l’industrie de la mode, particulièrement sous la forme de garnitures de fourrure, le temps est particulièrement bien choisi pour conscientiser le public à la souffrance des animaux qui sont élevés sur des fermes à fourrure ici-même au Canada. Nous voulons que les gens du public sachent qu’ils peuvent contribuer à faire cesser la souffrance de ces animaux en renonçant à la fourrure et en travaillant avec nous afin de laisser savoir au gouvernement canadien, aux détaillants et aux manufacturiers qu’il n’est aucunement nécessaire d’infliger ces souffrances afin de produire des articles de luxe non nécessaires. »

Inside a Quebec fur farm (2014).

À l’intérieur d’une ferme d’élevage, au Québec(2014).