Mink in a BC Fur Farm

  • Les fermes d’élevage d’animaux à fourrure sont des endroits où, à l’aide de techniques mises au point par les agriculteurs industriels, les animaux sont gardés et tués afin de produire des peaux à fourrure.
  • Les animaux, dont des renards, des visons, des chiens viverrins, et des lapins sont gardés dans des cages minuscules et dénudées – souvent à peine assez grandes pour qu’ils puissent se retourner. Ces animaux très intelligents et sensibles sont privés de répondre à leurs besoins psychologiques et émotionnels les plus fondamentaux par le jeu, l’interaction sociale et l’exploration.
  • Les quelques normes qui existent sont souvent établies par l’industrie et sont facultatives plutôt qu’être juridiquement contraignantes.
  • Plus de cent millions d’animaux sont tués pour leur fourrure chaque année dans le monde entier.
  • À l’état sauvage, les visons passent jusqu’à 60 pour cent de leur temps dans l’eau, ont un domaine vital de 5 km2 et sont extrêmement territoriaux. Dans une ferme d’élevage industriel, les visons passent leur vie entière dans des cages d’un pied sur trois, n’ont jamais la chance de nager, et vivent entassés avec des centaines, voire des milliers d’autres animaux.
  • Les renards, chiens viverrins, lapins et autres animaux à fourrure gardés dans des fermes d’élevage ne connaissent jamais le goût de la liberté dont ils ont un désir ardent dès la naissance.
  • Les dommages à l’environnement causés par les fermes d’élevage industrielles diffèrent selon la région, mais on trouve rarement des contrôles appropriés pour protéger les écosystèmes.
  • Vous trouverez ici plus d’information sur les divers animaux tués pour leur fourrure, ainsi que des statistiques et des règlements relatifs aux fermes d’élevage.